Le tabac et moi, une longue lutte...

Publié le par Amyo

 LA CIGARETTE

            Chez les jeunes, l’excès de tabac ne perturbe pas la vie quotidienne, c’est pourquoi il est banalisé. Il ne provoque pas d’accident, il ne fait pas perdre le contrôle de soi comme l’alcool ou le joint. Il n’a  à priori pas de conséquences directement visibles. Seulement, c’est un poison. Al’intérieur de notre corps, il pourri tout et nous détériore gravement

1- D’où vient la cigarette ?

            En découvrant l’Amérique, Christophe Colomb a également découvert le tabac et l’a ramené avec lui en Espagne,où son utilisation s’est rapidement étendue. Adoptée par les hommes riches de l’époque, elle est alors associée au pouvoir. Plus tard, elle est un moyende libération pour la femme, qui se met à fumer pour appuyer son égalité avec l’homme.

 Le tabac estune plante qui est séchée, puis importée par les fabricants.

2- Les composés de la cigarette

La nicotine est le composé principal de la clope parmi 3500 à 4000 composé nocifs (= poisons pour l’organisme). Voici les plus connus:

clope.JPG

 

Composés

Effets

La nicotine

Atteint le cerveau en 7 secondes. C’est le principal facteur de dépendance chimique. Elle passe rapidement dans le sang et s’élimine par les urines.

Les goudrons

Sont cancérigènes et irritants. Agissent sur les voies respiratoires, bouchent les alvéoles pulmonaires. S’éliminent par les reins.

Monoxyde de carbone

Est produit lors de la combustion. Passe rapidement dans le sang et se fixe 20 fois mieux que l’oxygène sur l’hémoglobine, et le remplace en partie dans le sang (est asphyxiant).

Arsenic

Poison

Pesticides

Toxiques. Les mêmes que dans l’insecticide !

Cyanure

Poison !!!

Acétone

Le même poison que dans le dissolvant pour les ongles (hé oui) !

Ammoniac

Les fabricants l’ajoutent aux cigarette afin de mieux les vendre : il sert à accélérer l’absorption de la nicotine et aggrave la dépendance.

 

3- Comment fonctionne la dépendance ?

            Les substances contenues dans la cigarette traversent la membrane alvéolo-capillaire des poumons. Elles passent dans le sang et remplacent petit à petit l’oxygène contenu dans l’hémoglobine par de la nicotine. Elle se rend ainsi indispensable à l’organisme : de la même façon que nous avons besoin de respirer pour nous apporter l’oxygène nécessaire à la vie, nous aurons désormais besoin de cigarette pour alimenter notre besoin en nicotine.Voici un schéma simplifié : 

oxygene.JPG

Sang d’une personne non-fumeuse              Sang du fumeur

 

Notre oxygène étant diminué, on comprend aisément pourquoi l’on s’essouffle plus rapidement lors de nos efforts ou pourquoi nous sommes moins performants en général, l’apport en oxygène au cerveau étant appauvrit, les neurones sont asphyxiés et cela entraîne une diminution des capacités intellectuelles ainsi que des maux de têtes. N’oublions pas également que les composés de la cigarette, en passant dans le sang, agissent sur tout les organes du corps.

 

4- Les risques que nous fait encourir la cigarette :

            Risques DANS la BOUCHE :

 joue1.jpg

La température de combustion de la cigarette s’élève à 850°C. Vos papilles gustatives sont détruites par cette chaleur, vous ressentez moins les goûts et les odeurs. 

 Le tabac inhibe la défense contre les microbes. Il irrite la muqueuse bronchique, dont les fonctions de nettoyage se paralysent dès les premières bouffées de clope et sont petit à petit détruite. En même temps, la sécrétion d’un mucus plus visqueux est accrue. Le système de nettoyage étant paralysé, cela oblige le fumeur à tousser pour évacuer le mucus. Cette toux devenant régulière entraîne une « bronchite chronique », une maladie grave,« tuant deux fois plus que les accident de la route ».

La destruction du système immunitaire et les irritation dues au tabac entraînent inévitablement lésions et cancers du palais, de la gorge, du pharynx, du larynx de l’œsophage…

a fumée du tabac jaunit les doigts et les dents et favorisent leur déchaussement ainsi que les caries, elle donne aussi très mauvaise haleine. Elle altère les cordes vocales, la voix devient ainsi plus rauque.

larynx2.jpgdents.JPG

 

Risques pour les POUMONS et voies RESPIRATOIRES :

Directement responsable de 80% des cancers du poumons. Tout cancer est grave. Seulement une petite minorité des patients sont encore en vie 5 ans après leur premier diagnostic.

Sensation de manquer d’air lors d’un effort.

Intoxiqués, les poumons deviennent plus sensibles à d’autres polluants et maladies.

poum1.jpgpoum-cancer.jpg

 

            Risques pour l’ESPERANCE de VIE :

Le tabac est la cause de 60 000 décès par an. Il y a plus de décès dus à la cigarette qu’à l’alcool.

Un fumeur perd en moyenne 15 années d’espérance de vie.

Fumer entraîne une détérioration progressive du corps, de plus en plus visible avec l’âge.

Les fumeuses ont la ménopause en moyenne 2 ans avant les autres.

En s’appuyant sur le nombre d’années de vie perdues par les fumeurs et sur le nombre de cigarettes fuméesdans leur vie, des chercheurs ont calculé que chaque cigarette nous faisaient perdre 11 minutesde vie. C’est un calcul symbolique, mais qui fait drôlement réfléchir !

La nicotine contenue dans le sang (voir 3-) sedépose en fines couches sur les parois veineuses,cequi implique un risque non-négligeable de bouchage des artères pour les gros fumeurs de longue date, et donc d’amputation d’un membre !!

necrose-pied.JPG

amputation2.jpg

Mais bien avant cela, en bouchant les veines, la nicotine provoque des crises cardiaques et des attaques cérébrales.C’est sanscompterque fumer provoque un rétrécissement desparois veineuses, ce qui augmente considérablement les risques cités ci-dessus.

arterite3.jpg

Risque pour la sexualité :

            On a déjà compris que tout muscle d’un fumeur a besoin de plus d’oxygène qu’un non-fumeur pour fonctionner correctement. Tout effort est donc plus fatiguant. Mais la cigarette peut surtout rendre impuissant en endommageant voir obstruant les vaisseaux sanguins (comme ceux du pénis) et empêchant le muscle de se gorger de sang. Le tabac conduit à l’infertilité chez les femmes.

Risque liés à la pilule et à la grossesse :

 

bec1.jpg

 

Prendre la pilule lorsque l’on est fumeuse augmente légèrement la tendance à coaguler du sang. Ceci augmente les risques de caillots pouvant boucher les veines et artères, provoquant accidents cérébraux, crises cardiaques, et menant de la simple douleur à l’amputation en passant par la gangrène.

Fumer pendant la grossesse nous expose à un risque accru de fausses couche, de mort subite du nourrisson et de prématurité. L’enfant à plus de chanced’être malformé, il sera également moins résistant aux maladies durant sa vie.

Risque sur la peau :

On l’a vu, fumer appauvrit le sang en oxygène et amène les parois veineuses à se contracter (donc à rétrécir légèrement, conduisant à une mauvaise circulation du sang). Il ne faut alors pas s’étonner si la peau, moins nourrie et privéed’oxygène, perd de son élasticité et vieilli prématurément, ce creusant des rides sur nos visages.

Chez les femmes, ces dégâts sont accentués : les hormones féminines ayant une action bénéfique sur la jeunesse de la peau (qu’il faut prendre en complément après la ménopause, au risque devoir sa peau se flétrir rapidement) sont détruites par le tabac ! La peau se flétrie ainsi deux fois plus vite qu’à l’ordinaire.

La peau devient également terne et grisâtre.

 

Autres Risque sur le CORPS  :

La cigarette augment le risque de cataractes de l’œil (durcissement du cristallin, problème nécessitant une intervention chirurgicale).

Cancer causés ou aggravés par le tabac : ceux du pancréas, du rein, de lavessie, du col de l’utérus, de l’estomac, du foie, des sinus, des seins…

cancer-sein.JPG

seins3.jpgseins2.jpg

 

Le tabagisme réduit la densité des os.

Il entraîne des maladies intestinales chroniques.

Favorise une sècheresse de la bouche (ce qui favorise les microbes et gène la respiration).

Accélère la dégradation de la vitamine C.

Perturbe le taux de sucre dans le sang.

Provoque l’apparition de crampes.

Elle donne mauvaise haleine, empeste vêtements, voiture et maison, rend les baisers répugnants

Donne pour image de vous quelqu’un de crade, de dépendant, de soumis. Quelqu’un de pollué de l’intérieur.

 

            Effet coupe faim :

            Le tabac a un effet anorexigène sur le cerveau. C’est pour cela que l’on risque de prendre un peu de poids en arrêtant, car notre corps libéré de son intoxication réclame une alimentation normale et saine. Cette prise de poids n’est pas « obligatoire » et dépend de chaque ! Soyons réaliste : tout les non fumeurs ne sont pas gros. Manger enfin normalement, en retrouvant nos capacités gustatives et olfactives jusque là détruites par le tabac, est bien plus agréable et meilleur pour lasanté que de fumer.

 

            Les cigarettes soit disant « légères » :

            Dans ces cigarettes, les mg de nicotine, de goudrons, etc., sont effectivement moins importants. C’est sans compter que les fumeurs les fument différemment. Etant dépendants, ils ont besoin d’une certaine quantité qu’ils vont tenter d’obtenir, sans forcément s’en rendre compte, en fumant plus de ces cigarettes « légères », ou simplement en augmentant le volume des bouffées qu’ils aspirent (en tirant plus dessus), en inhalant plus profondément. Au final, la seule différence avec les cigarettes non-légères est que vous aurez absorbé 40% de fumée de plus (favorisant brûlures, asphyxie et cancers de la bouche), et que vous aurez fait pénétré plus de substances toxiques dans votre organisme.

 

Risque encourus par les non fumeurs :

La fumée du tabac est pire pour les fumeurs que la pollution de l’air. « La pollution de l’air, on ne peut pas y échapper », dites-vous. Mais fumer, c’est un pe u comme respirer volontairement le pot d’échappement d’une voiture en mettant sa tête à côté. Et d’ailleurs, la pollution des villes ne suffit-elle pas pour qu’en plus vous polluiez votre corps en fumant ? Surtout que vous faites encourir vos risques à votre entourages…

Un fumeur passif augment ses possibilités d’infections respiratoires, de maladies cardiaques, de cancers, et donc de mort prématurée.

Les risques encourus sont plus faibles que pour les fumeurs, mais non négligeables. La fumée asphyxie le nonfumeur, réduit ses fonctions ventilatoires, augmente la toux en paralysant le système de défense immunitaire.

La fumée de cigarette contient énormément d’agents chimiques toxiques, tel que l’acétone, le cyanure d’hydrogène…

Les risques du porte monnaie :

C’est incroyable ce qu’un fumeur peut dépenser pour juste s’empoisonner ! Sachant que selon les nouvelles réglementations un paquet de 20 clopes coûte au minimum 4,46euros,

-        si vous fumez 5 cigarettes par jour cela vous reviens à 33,45euros par mois

-        si vous en fumez 10, cela fait 67 euros par mois

-        si vous en fumez 20 (un paquet), cela fait 134 euros par mois

-        si vous en fumez 25, cela fait 167 euros (un paquet de 25 =5,57 euros) par mois !

Ce qui revient plus cher par mois que de manger (surtout lorsque l’on est étudiant…) !

 

5- La clope, un excitant ?! (une fausse idée de décontraction)

Vous avez sûrement l’impression que fumer vous détend après une dure journée, ou en cas de stress.

En réalité, il faut savoir que le tabac est un excitant, il augmente la pression artérielle et accélère le rythme cardiaque. On peut constater par soi même que notre pouls s’accélère, aurepos, dès la deuxième cigarette.

Un fumeur est en permanence sous l’effet de la nicotine, qui induit sa dépendance et le pousse à reprendre une clope régulièrement. Son corps est ainsi soumis au stress d’être en manque de nicotine. C’est pour cela que le fumeur croit se détendre en fumant, alors qu’en réalité il ne se rendait pas compte que c’était sa dépendance à la cigarette, (son manque de nicotine), qui le stressait. En prenant la nicotinequ’il réclamait, le corps est donc soulagé et se détend du stress occasionné par la dépendance et le manque.

Il ne s’enrend pas compte, mais la détente ressentie par le fumeur lorsqu’il prend une clope est celle ressentie habituellement, chaquejours, partout non-fumeur.

Le fumeur croit également que fumer peut l’aider à se concentrer. Ce n’est pas faux lorsque l’on sait que les symptômes du manque de nicotine sont l’anxiété et l’agitation. Prendre une cigarette permet de satisfaire sa dépendance et de penser à autre chose qu’à ces symptômes. Mais cela ne serait-il pas plus simple de ne plus fumer ? Car en réalité fumer ne peut pas aider à se concentrer sur son travail puisque le tabac diminue les capacités intellectuelles en réduisant l’apportd’oxygène au cerveau.

 

Il faut dès à présent regarder la réalité en face.

Qu’est ce que la cigarette nous a apporté de bien ?

RIEN : tout le bien-être n’était que mensonges.

Qu’est ce qu’elle nous a apporté de mal ?

TOUT.

  La cigarette n’est qu’un poison. Elle est donc bien plus qu’inutile, elle est carrément mauvaise !

  A cause de ses origines, elle est vue comme une marque de pouvoir par la majorité des gens. Elle sert à l’intégration. En fumant, chacun se sent à la fois comme tout le monde et supérieur.

  Seulement, ne se fait-on pas des  illusions en croyant que le pouvoir réside dans une si petite cigarette ? Loin de nous apporter de la puissance, elle nous détruit plutôt de l’intérieur, et pour mieux se faire, elle nous rend dépendant d’elle.

  Le pouvoir, ne serait-ce pas la liberté plutôt que l’assouvissement devant une cigarette aussi petite que vicieuse ; la maîtrise de soi, la santé, l’affirmation de ses propres idées ?

  Ne vous laissez pas piéger !!!

 Lien: (j'y ai tiré mes photos)

http://www.tabac-stop.net/avantage.html

Publié dans ---->Gest-éthique

Commenter cet article