Le Sucre, Ennemi de la santé n°1

Publié le par Amyo

"Confusion entre les sucres simples et les sucres complexes"

 

Les sucres, tout types inclus, font partie de la catégorie des GLUCIDES.

 

            Les glucides fournissent l’énergie nécessaire au bon fonctionnement du corps ; ils jouent un rôle important dans la construction des organes et des cellules nerveuses. Le corps humain utilise les glucides sous forme de glucose (sucre). Afin de pourvoir continuellement aux besoins du corps, le taux de glucose sanguin doit être maintenu au dessus d’un seuil minimum. A cette fin, le corps peut puiser dans l’alimentation, mais aussi dans ses propres ressources. Les sucres simples (rapides) sont absorbés directement dans le flux sanguin, tandis que les sucres complexes (lents) doivent être décomposés en sucres simples par les enzymes digestives avant de pouvoir suivre le même chemin que les simples.

           

C’est là que ça se complique ! Il y a une grave confusion entre sucres rapides et sucres lents. On a communément admis les sucres simples comme étant ceux à goût sucré et les sucres complexes comme étant les pâtes ou le riz.

            C’est une idée complètement erronée. En réalité ce qui fait la « vitesse » d’un sucre, c’est son indice glycémique --> Lorsque l’on mange, notre taux de sucre sanguin augmente, il se présente sous la forme de glucose, directement utilisable par les muscles, les organes et le cerveau. Selon les aliments absorbés (sucres simples ou complexes), ce taux augmente à une vitesse plus ou moins élevée.

            L’indice glycémique d’un aliment caractérise la vitesse à laquelle il délivre son sucre dans le sang. Plus l’indice est haut, plus vite le sucre est absorbé, et plus la quantité de glucose sanguin augmente rapidement. Le problème, c’est que de la même façon qu’on doit avoir un taux minimum de glucose, il ne faut pas dépasser un seuil maximum, que les sucres simples nous font largement dépasser…

            De plus, qui dit augmentation rapide et élevée, dit « chute » rapide ! A cause de cette chute brutale d’un sommet trop élevé, le glucose descend trop bas. Cela aboutie à une hypoglycémie : la quantité de sucre dans le sang passe au dessous du seuil normal et l’organisme à faim (surtout le cerveau, dont c’est le carburant). On ressent alors un gène, un malaise, et on a besoin de remanger du sucre. Sans le savoir, nous sommes entrés dans un cercle de dépendance très néfaste à l’organisme.

            Je connais des personnes dans mon entourage qui ne peuvent pas se passer de sucre et qui deviennent tout blanc, faibles, voir saisit de légers tremblements s’ils ne peuvent pas s’en procurer ! Effrayant, non ?

 

            La classification en termes de sucre rapides et sucres lents dépend de la vitesse de décharge du sucre dans le sang. Mais en réalité, les glucides simples ne sont pas que les aliments de saveur sucrée : ils comprennent également tous les aliments raffinés, AINSI QUE les pâtes et le riz blanc. Les sucres lents quant à eux sont les glucides non raffinés tels que le riz complet, les pâtes complètes et tout aliment dont on a conservé les fibres. La graine en elle-même est de l’amidon, c'est-à-dire du « sucre ». Les fibres qui leur sont associées permettent à ces aliments d’être absorbés de façon plus lente, réduisant ainsi le pic de glycémie. Au final, moins de glucose aura été digéré qu’avec des sucres rapides, le surplus sera donc évacué dans les selles.

C’est sans compter que cette enveloppe fibreuse contient des vitamines, sels minéraux, oligo-éléments… qui sont plus que nécessaires à notre corps et que beaucoup d’entre nous vont chercher dans des compléments alimentaires inutiles en gélules ou comprimés, dont on n’aurait absolument pas besoin si on savait s’alimenter correctement !!

           

            En fait, l’on peut dire qu’à valeur calorique égales, une portion de riz complet fera beaucoup moins grossir qu’une portion de riz blanc !

            De quoi révolutionner sa façon de manger, non ?

 

            Le site de Montignac (voir lien ci dessous) donne un tableau fiable des aliments et leurs indices glycémiques, basé sur le taux de glucose (IG=100, ce qui signifie 100% de glucose… dans le glucose !) Attention l'indice qu'il ne faut pas dépasser est 50!

    Montignac est un grand précurseur dans le domaine. Ne vous fiiez pas trop aux autres tableaux que vous trouverez sur le net, d’autant plus que certains prennent comme base pour établir leurs tableaux le pain blanc, qui n’est absolument pas une valeur sûre. (le contenu d’un pain varie d’un pain à l’autre…)

 

    Prennez le temps d'aller sur ces pages et de les lire, vous ne le regretterez pas... votre corps non plus:

http://www.montignac.com/fr/

http://www.sanssucre.org/

Publié dans 2°) Guerre au sucre

Commenter cet article